Guy Teissier nouveau Président de Marseille Provence Métropole !

À la une Actualité Uncategorized

Mes Chers Collègues,

 

C’est un homme ému, reconnaissant et impatient de se mettre au travail qui s’installe aujourd’hui dans ce fauteuil.

 

Emu par la confiance que vous venez de me témoigner mes chers collègues.

 

Reconnaissant aux marseillais mais également à tous les habitants de la Communauté urbaine d’avoir donné une majorité franche et sans équivoque pour diriger MPM.

 

Enfin impatient de mettre mon énergie au service de cette belle et noble institution.

 

Je souhaite saluer Eugène CASELLI qui, ces 6 dernières années, a su impulser un climat de confiance et de sérénité dans une configuration politique improbable.

 

En disant cela, je sais que j’exprime ouvertement la pensée de l’ensemble des maires.

 

Je souhaite également féliciter tous les maires et leurs élus, pour leur brillante réélection ainsi que la bienvenue à Monsieur MOUREN nouveau maire de Chateauneuf les Martigues.

A Jean-Claude GAUDIN, qui a su une nouvelle fois montrer tout son talent politique, j’exprime mon amitié et ma confiance.

Quand on se parle, et que l’on se comprend, on arrive à de belles victoires.

 

J’ai conscience que je prends la présidence de la Communauté Urbaine à un moment charnière de l’histoire de nos territoires avec la création de la métropole.

 

Vous le savez, je suis favorable à la métropole car nous devons unir nos forces dans le contexte de concurrence exacerbée auxquels se livrent les territoires entre eux.

 

Mais si la métropole peut et doit constituer une chance pour nos bassins de vie, elle doit se garder de trop éloigner les pouvoirs de décision de ceux d’exécution, notamment sur les politiques de proximité.

 

Les maires, ne sont-ils pas les premiers militants de leur commune ?

 

Dès lors, je conçois mon rôle dans les échanges à venir avec  le Préfet  Thery, comme celui d’un négociateur tenace des intérêts des habitants des 18 communes de MPM, et de leurs maires.

 

A cette fin, je m’entourerai d’un comité de pilotage tant politique que technique afin de pouvoir peser sur les choix stratégiques de demain.

 

Vous le savez, aussi, nous sommes engagés dans l’élaboration du nouveau contrat du plan Etat-région, si essentiel pour nous aider à financer un certain nombre de grands projets structurants.

 

A cette fin, je rencontrerai dans les prochains jours Monsieur le Préfet de région avec qui j’ai déjà pu m’entretenir par téléphone.

 

Ma priorité est très claire : améliorer l’accessibilité de notre territoire pour favoriser l’emploi, en portant notre effort sur les transports qui est la clef de voute de notre développement de demain.

 

Cela passe par la mise en place d’une autorité unique, organisatrice des transports dans la perspective de la métropole. La RTM devra jouer un rôle majeur, mais cela passe aussi par la réalisation des infrastructures indispensables et trop longtemps repoussées.

 

Que ce soit un axe Nord-Sud de tramway Arenc-Hôpitaux Sud, le désenclavement des quartiers Nord et Est avec le métro, ou encore une meilleure desserte de la place du 4 septembre, sans parler de la nécessité de préparer et d’accompagner des projets de dimension métropolitaine tels que le doublement complet de la voie Aix-Marseille, la liaison ferroviaire entre la gare de Vitrolles et l’Aéroport, le raccordement autoroutier du terminal de Fos ainsi que la valorisation de l’hinterland du grand Port par la promotion du fluvio-maritime.

 

 

J’espère que l’Etat, et notamment le nouveau gouvernement, sauront répondre présents et honorer leurs promesses.

 

Je considère également nécessaire d’engager la réalisation du Boulevard Urbain Sud qui n’est que la continuité de la L2 désormais relancée.

 

A ce titre, je demanderai aux services de lancer le dossier d’enquête publique d’ici le mois de juillet.

 

Pour favoriser l’emploi et le développement économique, nous travaillerons à la mise en place d’un guichet unique à l’échelle du territoire pour favoriser et faciliter l’implantation des entreprises.

 

Nous intensifierons la politique foncière et d’aménagement pour favoriser les projets de reconversion et de développement que ce soit à Marignane, La Ciotat ou Marseille.

 

Bien sûr, la Communauté Urbaine sera toujours un partenaire actif au sein d’Euroméditerranée et soutiendra les opérations de l’extension       d’Euromed 2.

 

Les élections étant désormais dernière nous, je souhaite que l’Etat prenne en compte l’expression du peuple pour la Présidence d’Euroméditerranée.

 

Nous soutiendrons la nécessaire diversification du port, ainsi que le développement des filières d’excellence et d’avenir en particulier les technopôles, les pôles de compétitivité et les filières d’avenir que ce soit dans les domaines de la santé, des biotechnologies, de la logistique ou encore de l’optique-photonique.

 

De nouveaux hôtels d’entreprises et des pépinières pour les jeunes entrepreneurs seront créés, et je souhaite que nous réfléchissions à une délégation économique permanente à Bruxelles et Shanghai, à l’instar de la communauté lyonnaise.

 

Avec Jean-Claude GAUDIN, nous nous sommes engagés à confirmer la position de leader européen du site immuno-pôle de Luminy, tout comme nous souhaitons créer un technopôle de la mer et de l’eau à l’Estaque.

La communauté Urbaine y prendra sa part.

 

De même je souhaite créer les conditions d’une synergie nécessaire pour le développement et la diversification du tourisme, compétence qui nous a été transférée depuis le 1er janvier 2014, qui offre de vraies potentialités pour peu qu’il soit organisé, structuré et réponde à une stratégie très clairement affichée et partagée.

 

Sur ce dossier, je travaillerai en lien étroit avec les maires de Marseille, La Ciotat, Cassis, Carry-le-Rouet et Sausset-les-pins

 

Comme vous le savez l’urbanisme et le logement font parties des compétences transférées.

 

Sur ces sujets, les maires seront mes interlocuteurs privilégiés.

Je souhaite que nous menions une réflexion sur un habitat plus humain, qui s’intègre mieux au tissu urbain existant.

 

Je suis attaché au maintien de l’identité villageoise qui fait la richesse de nos territoires et dans laquelle nos administrés puisent leurs racines.

 

Concernant les enjeux environnementaux, je souhaite que la Communauté Urbaine ait une vraie politique de préservation de la nature et de la biodiversité.

 

Notre institution renforcera son partenariat avec le Parc National des calanques, le parc marin  de la Côte Bleue et intensifiera la concrétisation du Contrat de baie de la métropole marseillaise.

 

En effet, nous devons avoir une vraie politique stratégique de réduction des pollutions en mer et d’amélioration de la qualité des eaux de baignade, ainsi que de préservation de la qualité écologique des milieux littoraux de La Ciotat à Sausset-les-Pins.

 

Concernant la propreté et la voirie qui sont les 2 piliers des politiques de proximité, et sur lesquelles nous sommes en permanence sollicités, je fixe aux élus comme à l’administration 2 objectifs :

 

 

Sur la propreté, les électeurs, par leurs choix, ont validé nos propositions en faveur d’un Contrat Local de Propreté qui s’articulera autour de la responsabilisation des usagers et des services de la propreté.

 

Un élu, reconnu pour sons sens de l’écoute et sa capacité à être sur le terrain, sera en charge de ce dossier.

 

Moi même, je me rendrai sur les lieux de travail à la rencontre des personnels ces prochains jours.

 

Le Contrat Local de Propreté sera soumis au vote du conseil Communautaire au plus tard en juillet et devra être conforme aux règles de droit. Il englobera l’ensemble des enjeux de la propreté, et pas seulement les plus médiatiques.

 

Sur la voirie, la priorité sera la remise en état du réseau viaire sur l’ensemble de nos communes.

 

Je présenterai un plan de réfection pour les 2 ans à venir, et je lancerai les études nécessaires à la requalification du Jarret.

 

Enfin, une des premières urgences est le vote du budget.

 

Compte tenu des délais très contraints qui me sont imposés, je ne serai pas en mesure de présenter d’ici la fin du mois un budget qui marque l’empreinte de notre nouvelle majorité.

 

Dès lors, je présenterai un budget modificatif au mois de juillet.

 

Afin de bâtir un budget qui corresponde à nos nouvelles orientations sur la base de la réalité financière de MPM, je demanderai dès cet après-midi au Directeur Général des Services d’engager un audit sur les comptes.

 

Je recevrai également cet après-midi l’Inspecteur Général Blanquefort pour qu’il me présente les conclusions de son rapport sur la commande publique. Je souhaite en effet un allégement des procédures afin d’être plus réactif.

 

Je demande d’ores et déjà au Directeur Général des services et à la direction des finances de travailler à la création d’un observatoire des prix à l’instar de ce que la Communauté Urbaine de Nice pratique.

 

L’objectif sera de comparer les offres financières à celles des autres collectivités et de mettre en évidence les bonnes pratiques pour un meilleur prix.

 

Dans le contexte de désengagement de l’Etat avec la réduction des dotations aux collectivités locales, je suis conscient que l’enjeu réside à trouver un équilibre, forcement fragile, entre la nécessité d’engager les investissements importants pour le territoire et les communes, et la non moins nécessité d’équilibrer les comptes.

 

Pour y parvenir, nous devrons emprunter le chemin de la réforme et de l’effort.

 

Cela est d’autant plus nécessaire qu’une situation financière assainie nous rendra plus forts et plus crédibles dans nos négociations prochaines sur la métropole.

 

Par ailleurs, comme j’ai eu l’occasion de le dire pendant la campagne électorale, nous ne devons pas attendre que le gouvernement nous présente sa facture sur la réforme de la carte fiscale en cours d’élaboration.

 

Nous devons être en capacité d’élaborer notre projet car je crains que la vision parisienne ne soit quelque peu déformée des réalités de notre territoire.

 

S’agissant d’une réforme qui sera débattue au parlement, j’y prendrai toute ma part, et je sais que mes collègues de la majorité parlementaire en feront tout autant.

 

Une mission sera diligentée en interne à la Communauté Urbaine.

 

La gouvernance est aussi un enjeu qu’il conviendra de relever.

Il s’agira d’une gouvernance assumée, dans la plénitude des responsabilités qui me sont confiées, en lien permanent avec les maires, mais avec la volonté affichée de relever le défi de l’audace et de l’efficacité.

J’informe l’Assemblée que je réduirai mes indemnités, un rapport sera présenté en ce sens lors de notre prochaine séance.

 

Conformément à la loi, le maximum de poste de vice-présidents sera porté de plus de 30 à 15.

Ceux-ci seront élus et auront tous une délégation.

 

Ils agiront en mon nom et constitueront le gouvernement de la Communauté Urbaine.

 

Le Conseil des maires sera maintenu et restera l’instance de copilotage des grandes orientations stratégiques.

Tout comme je recevrai régulièrement les maires d’Arrondissements.

 

Je souhaite être le président de tous.

 

L’opposition, toute l’opposition, aura mon écoute.

 

Mais il ne peut y avoir de gouvernance apaisée sans un dialogue social empreint de franchise et de confiance.

 

Je suis un homme d’écoute, de dialogue et de terrain.

 

Je ne me nourris pas seulement des rapports concoctés par la technostructure. J’aime le contact humain.

J’aime comprendre les hommes là où ils oeuvrent.

Sans doute est-ce le résultat de mes 30 années de maire de secteur.

 

Aussi, les syndicats auront toujours de ma part une écoute attentive, et je les recevrai d’ailleurs très prochainement.

 

Mes Chers Collègues, je crois que nous sommes tous conscients d’être les élus d’une société en pleine mutation, d’un territoire en devenir.

 

Nos atouts sont nombreux.

 

A nous de relever le défi.

J’y suis prêt, et maintenant en avant….

 

DSC_1394

1959403_827393280608121_451432210306313806_n

1621749_759138704104817_7161357989306452949_n

 

Copyright 2016 - Guy Teissier, Député, Vice-Président de la Métropole Aix-Marseille-Provence & Président du Conseil de Territoire Marseille-Provence | mentions légales