Guy TEISSIER s’oppose à la réforme des retraites

À la une Actualités parlementaires

Cette semaine, nous examinons à l’Assemblée nationale le projet de loi « garantissant l’avenir et la justice du système de retraites ».  Que masque ce titre enjôleur ? – Beaucoup  d’hypocrisie malheureusement.

Ainsi, cette nuit, a été adopté, après plusieurs heures de débat et d’opposition de notre Groupe, l’article 2 prévoyant la hausse de la durée de cotisation d’un trimestre tous les trois ans à compter de 2020. C’est ainsi que les socialistes, par une sorte de pirouette, maintiennent l’âge légal pour des raisons politiciennes mais allongent la durée de cotisation, ce qui fait que personne ne pourra partir avec une retraite correcte à l’âge légal.

Qui la majorité espère tromper en opérant de telles manœuvres ?

Finalement cette réforme n’en est pas une. Elle consiste uniquement à augmenter les charges sociales et les impôts ( 7 milliards  d’euros sur les charges patronales et salariales, sur la fiscalisation de certaines pensions de retraités auxquels il faut rajouter 3 milliard d’euros d’augmentation des charges pour les personnes de soixante ans, ayant commencé avant vingt ans).

Cela revient à 10 milliards d’euros d’augmentation de charges et d’impôts pour les retraites !

En revanche, le Gouvernement écarte d’un revers de manche toutes les mesures qui permettraient de sauver notre système de retraites. On sacrifie ainsi les jeunes générations en manquant de courage et en s’obstinant à refuser de reporter l’âge légal de départ, d’aligner les régimes des fonctionnaires sur ceux du privé et en maintenant les régimes spéciaux. Il fallait continuer ce que nous avions entrepris lorsque nous étions au pouvoir (l’alignement des taux de cotisation entre les régimes notamment).

Alors qu’il manque 20 milliards d’euros, comme l’indiquait le Rapport Moreau, seuls 7 milliards seront comblés avec cette réformette. Le Gouvernement, par lâcheté politique, préfère faire payer les Français.

Enfin, ce projet de loi est injuste et n’épargne pas les retraités avec le report de l’indexation annuelle des pensions sur l’inflation du 1er avril au 1er octobre et la fiscalisation de la majoration de 10 % des pensions des retraités parents de trois enfants et plus.

Pour toutes ces raisons, je m’opposerai dans l’hémicycle  avec mes collègues de l’UMP à ce projet de loi.

Copyright 2016 - Guy Teissier, Député, Vice-Président de la Métropole Aix-Marseille-Provence & Président du Conseil de Territoire Marseille-Provence | mentions légales